FICTION LITTERAIRE

Asta

Auteur : Jon Kalman Stefansson

★★☆


Elle s’appelle Asta et c’est l’héroïne de ce roman.

« En retirant la dernière lettre de son prénom, il reste le mot « ast » qui signifie amour ».

L’amour qui est le fil conducteur de ce livre. Il est présent dans toutes ses déclinaisons, camaïeux, nuances. Il est à la fois sentimental, filial, parental ou amical.

Stefansson nous livre ici une ode à l’amour perdu; une ode à l’amour regretté; une ode à l’amour jamais déclaré.

Ce sont les lettres d’Asta à son amant parti, les souvenirs de Sigvaldi, son père, et les interludes de l’auteur qui construisent le récit.

Éclatée, l’histoire ne perd cependant pas le lecteur happé par la plume superbe de l’écrivain. La lecture, envoûtante, reste fluide. Elle nous projette dans l’Islande des années 50, dans les fjords de l’ouest, sous les aurores boréales.

On tient là, assurément, l’un des plus beaux romans d’amour non déclaré.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *