FICTION LITTERAIRE

Bitna, sous le ciel de Séoul

Auteur : J.M.G Le Clézio

★★☆


Cette histoire, c’est celle de Bitna. Dix-huit ans. Fille de pêcheur. Jeune étudiante sans le sou qui débarque à Séoul pour ses études.
Pour survivre. Pour vivre. Pour fuir la précarité de sa situation, Bitna trouve un petit boulot. Elle sera conteuse. Conteuse pour Salomé. Salomé qui est riche. Erudite. Salomé qui vit dans une belle maison avec servantes à disposition. Salomé qui a tout pour elle. Enfin, presque tout. Salomé manque de vie. Celle-ci la quitte. Salomé est malade incurable. Alitée. Son temps est compté.
Alors, pour se changer les idées. Pour voyager. Pour continuer à découvrir le monde, il ne lui reste que les contes de Bitna. Ses récits qui oscillent entre fiction et vérité. Où le faux est difficile à démêler du vrai « parce qu’il y a toujours une vérité cachée dans un mensonge ».
Un lien se crée entre les deux jeunes filles. Elles sont comme soeurs. Dépendante l’une de l’autre.
Bitna conte. Bitna raconte. Bitna invente. Aussi. Parfois. Bitna sait que ses histoires maintiennent en vit Salomé. Alors elle retarde leur fin. Elle allonge ses récits. Elle parle d’amour. De violence. D’amitié. De liberté. De vie. Et de mort aussi.
Bitna combat les maux de Salomé avec ses mots à elle. Porteurs d’évasion. Porteurs d’espoir.


Ce livre est un passeport offert par J.M.G le Clézio au lecteur. Une invitation au voyage à travers une fable coréenne qui rappelle les contes des Milles et Une Nuit de notre enfance.
J’y ai découvert une plume poétique. Une plume rêveuse. Une plume voyageuse. En somme, un roman joliment écrit au récit envoûtant.
Le lecteur est plongé, happé par l’histoire de Bitna. Que dis-je ! LES histoires de Bitna, où mensonge et vérité sont difficiles à démêler.
Chacune des histoires racontées est comme une goutte de pluie tropicale : lourde du récit qu’elle porte, suspendue dans les airs le temps de l’histoire et qui tombe au sol, avec délicatesse ou fracas, selon la fin donnée.
Chaque conte inventé, chaque histoire imaginée, est entrecoupé(e) par les moments de vie de Bitna ce qui suscite chez le lecteur hâte et impatience : la hâte que Bitna reprenne le cours de son récit, l’impatience d’en connaître la fin !
Vous l’aurez compris, dans ce roman, j’ai tout aimé ! La plume, le récit et la jolie couverture aussi ☺


A qui l’offrir : Aux rêveurs. Aux voyageurs.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *