FICTION LITTERAIRE

La confusion des sentiments

Auteur : Stefan Zweig

★★★


Pour son 60 ème anniversaire, Roland, un professeur de philosophie, reçoit de la part de ses élèves un livre d’or retraçant son brillant parcours universitaire.

A celui-ci, il manque pourtant un élément important, l’événement déclencheur de sa longue et heureuse carrière universitaire : la rencontre d’un homme admiré et aimé, son ancien professeur, maître et mentor, et qui a eu lieu il y a près de 40 ans.

Roland revient sur cette rencontre et la relation particulière avec ce professeur et la relation qui en a suivi : une relation ambiguë, ambivalente, confusante, chaotique et obsessionnelle.


« Ce fut un baiser comme je n’en ai jamais reçu d’une femme, un baiser sauvage et désespéré comme un cri de mort. Son tremblement convulsif passa en moi. Je frémis, en proie à une double sensation, à la fois étrange et terrible : mon âme s’abandonnait à lui, et pourtant j’étais épouvanté jusqu’au tréfonds de moi-même par la répulsion qu’avait mon corps à se trouver ainsi au contact d’un homme — dans une inquiétante confusion de sentiments qui donnait à cette seconde, que je vivais sans l’avoir voulue, une étourdissante durée. »


Ce roman de S. Zweig est de nouveau un pur bijou psychologique à lire absolument.

On est transporté par les sentiments, les émotions et les humeurs de notre narrateur que nous revivons à travers lui. Une fois entre les mains, le livre se dévore très vite.

On est littéralement happé par cette nouvelle, et ce, dès les premières pages. Je ne peux que recommander sa lecture. 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *