COUP DE COEUR FICTION LITTERAIRE

La disparition d’Adèle Bedeau

Auteur : Graeme Macrae Burnet

★★★


Graeme Macrae Burnet signe là un très bon roman qui nous plonge dans le Saint-Louis des années 80, petite commune de 20 000 âmes, dans l’Est de la France.

C’est le restaurant La Cloche qui lit nos trois personnages principaux. On y retrouve tout d’abord un habitué : Manfred Baumann. Ce vieux garçon solitaire, mal dans sa peau, a passé sa vie à vouloir se faire oublier. Pourquoi ?! Seul lui le sait. Adèle Bedeau, jeune indolente, est l’unique serveuse de ce restaurant où tous les hommes la reluquent et envers laquelle Manfred nourrit certains fantasmes. Enfin, il y a George Gorski, notre inspecteur, dont le commissariat n’est pas très loin de ce lieu de vie et d’habitués.

A Saint-Louis, il ne se passe jamais rien. Du moins, jusqu’à la disparition mystérieuse d’Adèle. Et là, tout s’emballe. Manfred est soupçonné. Cet homme est trop bizarre pour être honnête. Il met mal à l’aise. Il fout les jetons.


L’auteur nous plonge dans la psychologie de ce personnage particulier qu’est Manfred Baumann (et qui m’a fortement rappelé Norman Bates dans Psychose d’A. Hitchcock), qui se sent constamment traqué, qui n’est à l’aise ni dans son corps, ni dans sa vie et qui a tout du coupable idéal. Mais l’est-il réellement ?

Si l’on ne devait retenir qu’une chose de la lecture de ce roman c’est bien que rien n’est tout noir, ni tout blanc et que les nuances de gris chez l’Homme sont infinies.

C’est pour tout cela que je recommande vivement la lecture de ce roman policier.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *