COUP DE COEUR POESIE

La parole qui me porte

Auteur : Paul Valet

★★★


« Dilater son regard

Jusqu’à l’extrême naufrage

Et se laisser envahir

Tranquillement »


Il faut lire l’œuvre blessée de Paul Valet.

Où les vers sont d’une beauté crue.

Où la plume – meurtrie – exprime une sensibilité douce.

Les poèmes sont sublimes.

Sublimes par la rage de vivre qu’ils racontent.

Malgré la mort qui les entoure.

Paul Valet porte ses morts comme autant de plaies mal refermées.

Ces morts sont l’Histoire. Celle des drames du XX ème siècle.

Ils sont la souffrance. Ils sont la mémoire.

Ses poèmes sont des bouteilles jetées à la mer.

Autant d’étoiles scintillantes dans un ciel noir.

Ce recueil est véritable coup de cœur.

Un coup au cœur, aussi.

Assurément, la plus belle de mes découvertes littéraires jusqu’à présent.


« J’écris

C’est un mystère

Je vis

C’est un miracle »