FICTION LITTERAIRE

Les âmes silencieuses

Auteur : Mélanie Guyard

★★★


Cette histoire, c’est celle d’Heloïse. Et de Loïc aussi.

Loïc qui – à la demande de sa mère – part vider la maison de sa grand-mère du Berry. Sa grand-mère morte. Celle dont il n’a aucun souvenir. Cette grand-mère Heloise.

Il se dit que la campagne lui fera du bien. Paris, son tumulte, ses histoires, le coup de point donné à l’amant de sa femme qui le trompait alors qu’ils étaient mariés, le juge, le divorce, le chômage, les rendez-vous chez le psy, le chien du psy … Bref ! Il a besoin de déconnecter.
De respirer. De calme.

Du calme, il pense en trouver là-bas. C’était sans compter sur le petit groupe de vieux qu’il croise à la supérette du village. Ce petit groupe qui le renomme « fils de bâtarde ». « Petit-fils de tondue ». Il se prend une claque. Une grosse claque. Il apprend là quelque chose. De tout ça, il n’en veut pas. Ce n’est pas pour lui. Ça ne le regarde pas … Du moins, c’est ce qu’il pense.

Son histoire le rattrapera.
L’Histoire le rattrapera.


« Les événements de la grande Histoire influencent sans qu’on le veuille les décisions prises dans la petite. »


L’auteure signe ici un excellent premier roman adulte.

J’ai tout aimé dans ce roman choral où se mélange passé et présent. J’ai aimé voir se dérouler l’histoire à travers les yeux d’Heloïse mais aussi, et surtout, à travers ceux de Loïc.
Loïc qui apporte la dose d’humour dans une histoire qui en a besoin. Une histoire dure.

Une histoire pleine d’amour et de douceur aussi.
L’amour fraternel entre une soeur et son frère.
Entre Heloïse et Jean.
Heloïse prête à tout pour Jean.
Prête à corrompre sa situation.
Prête à se mettre à dos un village.
Prête à prendre des coups sans les rendre.
Prête à être tondue.
Pour protéger Jean. Pour le sauver.

Mais ne vous y trompez pas : les monstres ne sont pas forcément ceux que l’on croit être.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *