FICTION LITTERAIRE

Médée chérie

Auteur : Yasmine Chami

★★☆


Dans la mythologie grecque, Médée est la femme de Jason. Quittée par celui-ci pour une autre femme – folle de rage – Médée tuera leurs deux fils pour le punir.

Médée, c’est aussi le nom que porte l’héroïne de Yasmine CHAMI. Elle aussi a été quittée par son époux – Ismaïl – pour une autre femme.
Médée n’a pas tué les enfants qu’ils ont eu ensemble. C’est porté par leur amour, et notamment celui d’Adam – son benjamin – qu’elle se relèvera.
Adam, qui l’aidera à reprendre goût à la vie à travers ce qu’elle aime le plus au monde après sa progéniture : la sculpture.
C’est son art qui la reconstruira.


« […] les grands bonheurs sont si fragiles qu’un regard malintentionné suffirait à les faire voler en éclats. »


Ce roman, c’est l’abandon. La douleur. Le deuil de ce qui n’est plus. De ce qui ne sera jamais plus. La reconstruction. La vie malgré tout. La vie avant tout.

Ce roman parle de la perte de l’être aimé. La perte de sa moitié. Une moitié que l’on croyait indivisible.

Ce roman se lit en apnée. Le temps d’une inspiration.
Le rythme est lourd et les phrases denses. La ponctuation y est rare. Tout est fait pour que le lecteur n’ait pas le temps de reprendre son souffle. Comme Médée.

Le texte est sublime. Tout en poésie. On y cueille des perles. Des phrases qui nous parlent. Des phrases qui résonnent. Des phrases qui sont belles. Comme Médée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *