POESIE

Métro-poèmes

Auteur : Maram al-Masri

★★★


« Des corps serrés les uns contre les autres, mais qui ne communiquent pas; des visages si proches, et pourtant si loin. »


Nous étions des millions à pendre chaque jour le métro parisien. A nous croiser sans nous voir.

Les écouteurs dans les oreilles, les yeux rivés sur l’écran du téléphone ou – au mieux – plongés dans un journal ou dans un livre. L’autre n’existait pas. Il n’existait plus.

Nous avions pris cette habitude. Celle de créer notre propre bulle, le temps d’un trajet.

Dans ce monde souterrain, il y avait pourtant tant de choses à découvrir.

A commencer par l’autre. Cet autre qui nous bouscule. Qui se colle à nous en heure de pointe. Celui dont les jambes nous gène lorsque l’on est assis. Celle au sac imposant et qui se cogne trop fréquemment à nos genoux.

Il aura fallu un regard étranger pour mettre en avant la beauté et la richesse cachée de nos transports en commun.

Maram al-Masri – syrienne – a capturé avec soin des moments volés de notre vie dans ces rames et au-dehors. Elle a aussi déchiffré – pour nous – ces visages pauvres et hagards. Ceux auxquels on ne s’intéresse pas. Jamais.

Avec une plume sensible et juste, elle pose sur papier ce monde souterrain. Elle y apporte un regard différent. Bienveillant. L’image est percutante. Le recueil magnifique.

Après cette lecture, vos trajets en métro ne seront plus jamais les mêmes.

A lire dans le métro (où ailleurs !).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *